Pourquoi recourir aux banques pour la création de votre entreprise ?

0
34

La création d’une entreprise n’est pas une chose facile. Nombreux sont-ils à avoir de belles idées, mais qui n’arrivent pas à faire de leur rêve une réalité. La principale raison de ce blocage est souvent liée au financement. Ces personnes ne disposent, en réalité, pas du fonds nécessaire pouvant leur permettre de passer à la réalisation de leur projet. Comment faire alors dans ce cas ? La meilleure solution est de solliciter l’aide d’une banque. Cette dernière pourra vous octroyer un prêt bancaire susceptible de vous permettre de créer votre entreprise. Qu’est qu’un prêt bancaire et quelles sont les conditions pour en bénéficier.

Qu’est-ce qu’un prêt bancaire ?

On ne saurait entrer dans le vif du sujet sans, au préalable, vous expliciter le terme « prêt bancaire » que d’autres appellent également appelé « crédit bancaire ». Il s’agit des fonds qu’une institution bancaire alloue pour la réalisation d’un projet. Les bénéficiaires peuvent être des particuliers ou des sociétés. C’est donc une avance de somme d’argent qu’une banque accorde aux différents agents économiques qui peuvent être soit des personnes morales ou des personnes physiques. Comme compensation, l’établissement de crédit obtient une rémunération sous la forme d’intérêts. Ainsi, le taux d’intérêt peut être variable ou fixe.

Une fois attribuée, vous devriez rembourser le crédit ainsi que les intérêts dans le respect strict des conditions écrites dans la convention d’octroi du crédit. À cet effet, plusieurs échéances remboursement sont prévues. Il existe des prêts bancaires dont l’échéance de remboursement ne peut dépasser six mois. C’est généralement le cas des crédits revolving, des crédits à la consommation, des avances de trésorerie, des découverts, etc. D’autres remboursements peuvent s’effectuer sur trois ans. Ce sont les crédits à court terme. Il y a aussi des crédits à moyen terme dont le payement s’étale de 3 à 7 ans. Et enfin les crédits à long terme dont l’échéance de remboursement peut excéder sept ans et peut durer jusqu’à 30 ans. À noter que vous pouvez jouir de toutes ces formes de crédit sur credifina.com.

Crédit bancaire : quels avantages ?

Pour le financement de votre projet, vous disposez de plusieurs possibilités afin d’obtenir un certain fonds. On peut citer par exemple, le prêt entre particuliers, les aides de CAF, la vente de ses biens immobiliers ou électroménagers, le prêt à gage, la vente de son mobilier, les microcrédits, etc. Certes, toutes ces alternatives ne sont pas mauvaises en soi, mais elles ne sont pas plus avantageuses que le prêt bancaire, surtout en ce qui concerne la création d’une entreprise. Pourquoi ? En effet, comparé à toutes ces solutions énumérées, seul le crédit bancaire vous donne la garantie de bénéficier d’un plus grand volume de financement. Ce moyen de financement est l’idéal pour les sociétés en ce sens qu’il vous permettra de disposer du fonds nécessaire pour effectuer l’achat des matériels ou de l’immobilier de l’entreprise. Grâce à ce prêt, vous pouvez aussi racheter des fonds de commerce, payer des actions, ou encore reprendre une entreprise en faillite. En outre, au cas où vous ne le sauriez pas, quand, en tant que dirigeant, vous contractez un prêt bancaire pour votre entreprise, vous ne pouviez plus être enlevé du pouvoir de décision. Et ce n’est pas tout, ce moyen d’obtention de trésorerie offre des déductibilités fiscales des intérêts. De ce fait, les établissements bancaires vous donnent la possibilité d’effectuer des crédits à moyens et à long terme dans le cadre de votre création d’entreprises. Vous avez donc un bon nombre d’années pour rembourser votre dû sans difficulté.

Les conditions d’obtention d’un prêt bancaire

Avant de bénéficier d’un prêt bancaire, vous devez remplir certaines conditions. En effet même si la principale activité d’une banque est le financement des entreprises (qu’elles soient publiques et privées), elle demeure avant tout une entreprise génératrice de revenus. Par conséquent, elle ne veut prendre aucun risque qui ne garantisse pas la réception de ses fonds. Elle cherche donc à minimiser sa prise de risque et à optimiser sa rentabilité.

  • Il vous faut avoir des revenus fixes et réguliers : généralement, les établissements bancaires exigent à ce que le bénéficiaire d’un prêt bancaire ait un emploi stable (contrat à durée indéterminée ou poste dans la fonction publique) qui lui assure une bonne situation salariale. Il vous sera donc demandé les relevés de votre compte bancaire des trois derniers mois. Ces derniers serviront de justificatif. Par rapport à ce critère, il est souhaitable que vous fassiez preuve d’une totale transparence et honnêteté.
  • Vous devez avoir un taux d’endettement faible : les banques étudient ce taux pour déterminer votre solvabilité. Sachez que votre taux d’endettement ne doit pas excéder 33 % de vos revenus mensuels. Si par exemple, votre salaire est 4000 euros, vous ne pouvez pas faire un prêt dépassant 1320 euros. Toutefois, il est possible qu’on ne vous tienne pas rigueur de ce critère lorsque votre revenu est élevé ou si vos garanties sont suffisantes. Tout compte fait, cela revient à la banque de prendre cette décision ou non.
  • Vous devez avoir un bon apport personnel : ce critère est souvent considéré lorsque le type de prêt est immobilier. Généralement, l’apport personnel est estimé à une moyenne de 10 % du montant global du prix d’achat du bien. Pour bénéficier facilement du crédit, il est recommandé que votre apport représente 20 à 30 % du montant de l’achat. Mais il faut dire que cet aspect n’est pas toujours obligatoire comme le critère lié au taux d’endettement.
  • Vous ne devez pas être classé comme un interdit bancaire : avant l’octroi d’un crédit, les banques s’informent auprès de la Banque de France pour savoir si vous n’êtes pas répertorié parmi les interdits bancaires. Si cela s’avérait, vous n’aurez droit à aucun prêt.

Ces conditions suffisent-elles pour obtenir le crédit pour votre entreprise ?

Pas totalement (surtout pour la création d’entreprises), vous devez aussi tout mettre en œuvre pour que votre projet séduise la banque. C’est très important.

La réalisation d’un business plan solide

Il faudra réaliser un business plan solide. Il s’agit d’un document capital qui permettra à la banque de saisir les points clés de votre projet. Vous devez alors bien mûrir votre projet en définissant clairement votre vision. Un bon business plan représente une bonne assurance au vu des partenaires financiers.

L’établissement d’un prévisionnel financier

Vous devez établir également un prévisionnel financier. C’est à cela que va se référer la banque pour vous accorder le crédit que vous voulez. Mais attention, ne gonflez surtout pas les chiffres. Le prévisionnel financier de votre projet doit être cohérent et réaliste, et cela en fonction du but que vous visez. Pour la réaliser, il faut vous baser sur des faits vérifiables (chiffres d’affaires des concurrents, études de marché sectorielles, etc.). Cela ne veut pas dire que vos prévisions de résultats seront obligatoirement vraies. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle on parle de « prévision ». Si vous finissez avec les documents financiers, vous obtiendrez facilement votre crédit pour créer votre entreprise.

Les crédits constituent l’une des sources de revenus des institutions bancaires. Mais ils sont aussi, l’une des opérations les plus risquées pouvant générer de grosses pertes d’argent quand ils ne sont pas bien analysés avant leur validation. Il faut retenir que plusieurs causes sont liées au refus de financement d’un projet par une banque. C’est peut-être parce que le projet :

  • présente un plan de financement déséquilibré ;
  • est porté par un ou plusieurs créateurs n’ayant pas l’expérience souhaitée par la banque
  • est jugé « trop audacieux » ;
  • ne réunit pas un niveau de fonds propres suffisant ;
  • présente un produit/service qui ne semble pas répondre aux besoins du marché ;
  • etc.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here