Paris 2024 : Plan Macron

0
588

Dans le cadre de la tenue des jeux olympiques et paralympiques de l’édition 2024 à Paris, le président Emmanuel Macron a annoncé un plan d’action triennal pour rénover et créer des infrastructures sportives. En effet, son objectif principal n’est pas uniquement lié à l’organisation des jeux. Il souhaite aussi renforcer la pratique sportive en France. Ainsi, quelles sont les grandes lignes du plan ? Suivez-nous !

Projet de construction des terrains sportifs

Le président de la République a lancé un plan de financement de 5000 équipements sportifs sur une période de trois (3) ans. Ce plan vise à doter le pays d’infrastructures plus simples, plus nombreuses et plus proches des domiciles. Ainsi, la liste des différents sites n’a pas encore été définie. Cela se fera en fonction des propositions des fédérations sportives et des besoins des élus locaux. Toutefois, le chef de l’État a évoqué l’objectif de développer :

  • 1000 city stades ;
  • 1000 dojos ;
  • 500 terrains de basket 3×3 ;
  • 500 terrains de padel ;
  • 500 skateparks ;
  • Des bassins de natation mobiles et des salles incluant le numérique.

À cet effet, les œuvres se feront en priorité dans les villes dont les équipements sont insuffisants ou inexistants. Dans ce sens, Agorespace vous résume tous les points essentiels du plan du président.

Plan de financement

Pour la réalisation de ce projet, l’État a prévu un budget de 250 millions d’euros. En effet, 200 millions d’euros seront alloués aux travaux de construction ou d’innovation et 50 millions d’euros à la rénovation thermique des sites existants. Les fonds seront entièrement gérés par l’Agence Nationale du Sport (ANS). De ce fait, dès 2022, 100 millions d’euros seront débloqués pour le lancement des travaux.

Les bénéficiaires prioritaires de ces investissements seront les villes dont la nécessité se fait réellement ressentir à l’instar de Marseille, de Seine–Saint-Denis, etc. Ainsi, après la collecte des besoins recensés par les organes en charge de l’organisation des jeux, l’État s’engage à supporter au moins 50 % du coût de ces travaux avec un plafond de 80 %. Cela peut aller jusqu’à 100 % pour les collectivités d’outre-mer.

L’idée du gouvernement est de s’adapter aux besoins de chaque localité à partir des crédits facilement mobilisables.

Les Objectifs de ce plan

À travers ce programme, en plus de répondre aux normes pour l’accueil des jeux, le chef de l’État veut promouvoir la pratique du sport dans la société française. De ce fait, il souhaite renforcer les activités sportives. Ainsi, la construction de ces équipements de proximité incitera de nombreuses personnes à faire régulièrement le sport. C’est également un moyen pour le président de hisser la France parmi les plus grandes nations sportives.

Par ailleurs, Emmanuel Macron a fixé comme défis aux sportifs français, l’atteinte de 80 médailles en 2024. Ceci est largement au-dessus des 33 obtenues lors des jeux olympiques de Tokyo. À cet effet, le président français vise le top 5 du classement des médailles pour les jeux olympiques 2024 à Paris.

Le plan de Macron a pour principal but de « mettre le sport au cœur de la nation » avant les jeux olympiques. Toutefois, le délai de réalisation de ce projet permet-il l’atteinte de l’objectif ?