On se dit oui : comment effectuer les différentes démarches administratives ?

0
886

Le mariage est l’union légitime de deux personnes. Il est consacré par un ensemble d’actes qui aboutissent à la fondation d’une famille. Toutefois, il peut aussi bien être célébré à l’état civil ou selon une religion. Concernant le mariage civil, il est un acte juridique qui permet à deux individus de s’engager au devoir mutuel et le respect des lois qui le régissent. Pour un mariage civil, il convient que son organisation soit assez soignée.

Ainsi, il faut en amont suivre une procédure administrative spécifique. Celle-ci permet aux mariés de faire enregistrer leur couple et d’avoir une union légitime et légale. Découvrez les différentes démarches administratives liées au mariage !

Les conditions préalables


Le mariage civil étant un engagement mutuel, il nécessite que les individus respectent un certain nombre de critères. Les mariés doivent remplir trois conditions fondamentales. D’une part, les responsabilités qu’implique cette union exigent que les conjoints soient tous deux âgés de 18 ans au moins. De même, ils doivent être tous deux célibataires et ne doivent avoir aucun lien de parenté l’un envers l’autre. Il vous sera demandé de fournir un dossier de pièces récentes qui le prouvent. Lorsque ces conditions sont remplies, les conjoints peuvent s’engager dans les démarches pour célébrer leur union à l’état civil.

Avec le mariage, vous matérialisez votre amour et lui donnez du sens. Vous pouvez également profiter de tous les avantages qui sont relatifs à une telle union. En se mariant, aussi bien la femme que l’homme disposent de meilleures garanties. Par ailleurs, le couple peut alors faire de vrais projets d’avenir et notamment penser à la venue d’un beau bébé. Lorsque vous devenez parents, vous pouvez commander un acte de naissance. En outre, connaître le contrat de mariage est bien utile.

Le contrat de mariage


Pour se marier, les conjoints ont la possibilité de signer un contrat de mariage. Ce dernier est en effet un document rédigé par un notaire avec lequel les futurs époux fixent le sort de leurs biens pendant leur mariage. Cet acte leur permet ainsi de déterminer leur régime matrimonial. Cependant, la signature d’un contrat de mariage avant la célébration n’est pas obligatoire. En effet, s’ils n’en font pas la demande, les conjoints sont soumis par défaut au régime de la communauté réduite aux acquêts.

En effet, ce n’est que lorsqu’ils souhaitent opter pour une séparation des biens qu’ils signent nécessairement un contrat de mariage. D’autre part, la préparation d’un mariage qu’il soit civil ou religieux nécessite de penser à plusieurs choses. Le choix des témoins du mariage est notamment déterminant.

Le choix des témoins de mariage

Pour célébrer votre mariage devant un officier d’état habilité, vous devez nécessairement choisir des témoins. Ces derniers dont la présence est requise pour la cérémonie certifient l’identité des deux époux. Ils ont également pour rôle de poser leur signature dans le registre matrimonial pour assurer la conformité de l’acte avec la déclaration. D’autre part, ils sont désignés librement par le couple parmi leurs connaissances, leurs amis ou des membres de leurs familles. Enfin, les témoins doivent également être des personnes majeures. Chaque conjoint doit avoir au moins un témoin.

Définir la date et le lieu du mariage


Pour être authentique, le mariage civil doit être célébré dans une mairie. Cependant, le choix de la mairie suit des règles et dispositions précises. Ainsi, la mairie doit se trouver dans la ville où l’un des futurs époux possède un logement. Elle peut également être dans la ville de résidence de l’un des futurs époux, si ce dernier y est depuis au moins un mois. De même, pour un mariage, vous pouvez choisir la mairie de la ville de résidence des parents de l’un des conjoints. Ainsi, la mairie que vous aurez retenue vous communiquera ses disponibilités pour le déroulement du mariage.

Ces dernières vous permettent en tenant compte d’autres contraintes de décider de la date de la célébration de cet acte solennel. En effet, la date choisie doit aussi convenir aux deux futurs époux et aux personnes proches dont la présence est requise. De même, le choix de la mairie doit être fait de commun accord en fonction de l’option qui arrange le mieux. Pour finir, dans le cas où votre mariage est célébré à l’étranger, vous devriez vous rendre au consulat ou à l’ambassade du pays concerné.

La constitution et le dépôt du dossier de mariage

Pour qu’un mariage soit prononcé, les futurs mariés doivent préalablement le préparer et fournir un document administratif. Ce dernier doit contenir pour chaque conjoint des pièces précises. Il s’agit notamment de :

  • un acte de naissance de chaque conjoint datant de moins de trois mois et de six mois s’il est délivré par un consulat ;
  • l’original et une photocopie d’une pièce d’identité de chaque conjoint ;
  • l’original et une copie d’une pièce d’identité pour chacun des témoins ;
  • un justificatif de domicile de chaque conjoint ;
  • un certificat du notaire dans le cas où les conjoints ont signé un contrat de mariage.

Toutefois, si l’un des conjoints était divorcé, veuf, étranger ou a déjà eu des enfants, le dossier sera complété par d’autres pièces. Selon le cas, il lui sera demandé l’acte de divorce, les actes de naissance des enfants ou un visa.

L’audition des futurs époux et la publication de bans


Après le dépôt du dossier de mariage, l’officier d’état civil organise une audition des futurs conjoints. Cette audition a pour objectif de vérifier que chacun a réellement consenti au mariage de façon libre et éclairée. Cet entretien se fait en présence des deux époux ou si nécessaire de manière séparée. En effet, selon la loi, un mariage contracté sans le consentement des époux est nul. Une fois les consentements recueillis, la mairie procède ensuite à une publication de bans.

La publication de bans a pour but d’informer le public du projet de mariage et de vérifier les éventuelles objections. La publication est affichée pendant 10 jours aux portes de la mairie. Elle renseigne les noms, les prénoms, les professions, les résidences et le lieu prévu pour le mariage. Ainsi, toute personne qui aurait des informations susceptibles d’entrainer l’annulation du mariage peut se manifester. S’il n’y en a pas, le mariage est célébré à la date choisie et les mariés reçoivent un acte de mariage et leur livret de famille.

Les démarches après le mariage

Le mariage célébré, les nouveaux époux sont légalement autorisés à démarrer leur vie de couple. Toutefois, les conjoints devront encore remplir quelques formalités. Ce sont des procédures très simples, mais obligatoires. Elles consistent notamment à informer des structures de la nouvelle situation matrimoniale. Cette démarche permet aux mariés de jouir pleinement de certains avantages non négligeables :

  • Le changement des pièces d’identité : une fois le mariage célébré, l’épouse porte désormais le nom de son mari. Elle doit donc se rendre au service de l’état civil pour faire les changements nécessaires.
  • Informer son employeur et les services sociaux : chacun des mariés doit informer son employeur de son nouveau statut avec le nom de son conjoint. Cela permet de modifier la fiche de paie et de profiter d’éventuels avantages.
  • Prévenir les services des impôts et des banques et assurances : après le mariage, les conjoints seront inscrits dans un même foyer fiscal. Ils devront donc justifier leur nouveau statut avec leur livret de famille. Ils doivent également prévenir leur banque et leur compagnie d’assurance pour la cause.

Quelques conseils pour réussir sa vie de couple


Le mariage est l’un des événements les plus heureux d’une vie. Toutefois, pour entretenir cette flamme et cet amour, il est important d’entretenir la vie de couple et d’adopter certaines habitudes. En effet, il faut apprendre à nourrir et à cultiver l’amour. Les mariés doivent toujours conserver l’intimité qu’ils avaient auparavant. Pour ce faire, il faudra apprendre la patience et la tolérance. Cela vous permettra d’harmoniser votre vie, d’avancer dans vos projets et d’être heureux ensemble. Ces quelques conseils vous aideront à réussir votre vie de couple. Pour commencer, la communication est la base d’une bonne vie de couple.

En outre, pour une bonne vie de couple, l’importance de la fidélité dans la vie d’un couple n’est plus à rappeler. De même, vous devez accepter vos différences. Accordez à votre partenaire le droit de vivre ses choix, ses envies et ses rêves. Apprenez à vous adapter à lui. Dans le même temps, soyez à l’aise avec vous-même. D’autre part après des incompréhensions ou des périodes de tensions, pardonnez et soyez prompt à présenter des excuses. S’accorder du temps l’un à l’autre est aussi indispensable. Faites ensemble des activités qui vous plaisent.

Si les mariages sont beaux et procurent de vives émotions, il y a encore des risques de divorce à l’avenir. Le nombre de divorces enregistrés atteint aujourd’hui des proportions inquiétantes.

Avec une certaine attention et de la volonté, vous préservez bien votre couple. D’autre part, n’attendez pas des moments spécifiques pour vous faire plaisir. Créez vos moments. Faites-vous de petites attentions, des cadeaux, un diner romantique. Pour nourrir votre amour, ayez des contacts physiques. Faites-vous des câlins, des baisers et nourrissez une vie sexuelle passionnante. Pendant des périodes moins gaies, souvenez-vous de vos belles aventures. Par ailleurs, construisez quelque chose ensemble. Créez une entreprise, un jardin, un commerce ou une chose qui vous unit et vous passionne. Pour finir, fuyez la monotonie et la routine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here