Cyclisme : quelles sont les 5 pires chutes sur piste ?

0
106

Le monde du sport professionnel est rempli de victoires, d’émotions vives, mais aussi de chutes. En effet, chaque sport à son lot de risques et le cyclisme ne fait pas exception. Malgré toute leur expérience, il peut arriver que les coureurs ne puissent pas réagir à temps. Voici les 5 pires chutes sur piste de l’histoire du cyclisme.

Thibaut Pinot

Le Tour de France de l’année 2020 était sans aucun doute un véritable tour en enfer pour Thibaut Pinot. Comme vous pouvez le voir sur Fédération Française de Lose, le Tour de France 2020 n’a pas été une partie de plaisir pour Thibaut Pinot. Véritablement testé pendant cette course, il sera d’abord entraîné dans une chute collective avec Primoz Roglic.


Loin d’être ébranlé par ce petit incident, le coureur continuera la compétition. Cependant, son ardeur sera vite émoussée par une succession de chutes dues au bitume glissant. Il finira par abandonner la compétition à la huitième étape.

Wilfried Nelissen

Un petit saut dans le passé avec cette chute du cycliste belge Wilfried Nelissen. Le 3 juillet 1994, dans la dernière ligne droite de sa course, Wilfried Nelissen devra subitement abandonner tout espoir de victoire. En effet, il va heurter à plus de 60 kilomètres par heure un policier qui avait pour mission de surveiller les barrières.

Ce dernier s’était cependant légèrement écarté pour prendre des photos des cyclistes. Ce manque d’attention aura causé la perte de Wilfried Nelissen et de plusieurs autres cyclistes. Il y aura plusieurs blessés, dont le français Laurent Jalabert.

Giuseppe Guerini

Lors des courses de cyclistes, les barrières ont une importance capitale. Elles servent non seulement à protéger les athlètes, mais aussi les spectateurs. Le 14 juillet 1999, Giuseppe Guerini aurait souhaité que la notion de barrière soit parfaitement comprise de tous les spectateurs.

Alors qu’il était en tête de la dixième étape du Tour de France, le coureur italien se vit surpris par un spectateur faisant irruption sur la route. Roulant à grande vitesse, Giuseppe Guerini ne put éviter la collision. Cela ne l’a cependant pas empêché de remporter l’étape.

Bjorg Lambrecht 

Le récit de Bjorg Lambrecht fait sûrement partie des plus tristes de l’histoire du cyclisme. Cycliste professionnel belge, il est un spécialiste des courses pour puncheur et grimpeur. En 2019, il participe au tour de Pologne. Roulant à 50 kilomètres par heure sur une chaussée rendue très glissante par la pluie, le jeune cycliste perd le contrôle de son vélo.


Il percute violemment une paroi en béton et est transporté d’urgence à l’hôpital. Ce n’est que 2 jours plus tard que Bjorg Lambrecht rendit l’âme à la suite d’une hémorragie interne. Il est victime de graves blessures au niveau :

  • du foie ;
  • de l’estomac ;
  • et de la rate

Suite au choc, le jeune cycliste décède le 8 août 2019. Comme expliqué ici, ce décès tragique obligera les organisateurs à neutraliser la quatrième étape de la compétition.

Fabio Jakobsen

Le cycliste néerlandais Fabio Jakobsen est victime d’une chute violente le 5 août 2020 au tour de Pologne. Déséquilibré par Dylan Groenewegen, il se blesse gravement au visage et est conduit d’urgence au bloc opératoire. Bien que son état soit stable, le cycliste néerlandais est dans un coma artificiel. Cet accident ayant eu lieu en pleine course, plusieurs autres coureurs tels que le Français Marc Sarreau ont aussi été blessés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here