Comment faire un business plan : les règles à connaitre !

0
433

La rédaction d’un business plan survient lorsqu’on souhaite lever les fonds de l’entreprise ou montrer sa crédibilité et sa légitimité aux investisseurs ou à son banquier afin de bénéficier d’un crédit bancaire. Il est important qu’en tant qu’entrepreneur que l’on établisse un business plan, car ce dernier représente le socle de négociation de l’entreprise avec des partenaires potentiels. Par conséquent l’on ne peut s’en passer. Voici donc pour vous quelques règles à connaitre dans le processus de rédaction de votre business plan.

Définissez votre projet

Etant le document utile à votre business, la rédaction du business plan doit suivre certaines règles. Pour cela, vous devez au préalable définir votre projet. Faites donc ressortir les offres ou services que vous proposez, et ce qu’il y d’original dans ce projet. Mais faites beaucoup attention, car beaucoup d’entrepreneur passe à côté de cette règle, puisqu’ils ont de la peine à définir l’idée principale et à la valoriser. Alors nous vous conseillons de faire une définition brève du projet en faisant ressortir clairement et de façon synthétique son originalité. Dans la définition du projet, vous devez éviter d’utiliser un jargon technique. Soyez simple claire et précis.

Présentez votre équipe

Il est très important de mettre en valeur l’équipe fondatrice ou dirigeante de l’entreprise. Vous devez de ce fait dresser le profil de chacun d’eux, leurs expériences antérieures, leur motivation pour le futur projet et leur attribuer des rôles ou des postes. Si cette règle n’est pas prise en compte, vous verrez votre formidable projet tomber à l’eau, par manque d’équipe sérieuse et dynamique.

Etudiez le marché

Faites une étude visuelle et synthétique du marché, mais veuillez à ne pas mentionner l’intégralité de votre étude de marché dans le business plan. Soyez précis et concis et vous ajouterez les détails en annexe. En effet, pour faciliter la compréhension et permettre une bonne lecture du business plan, vous pouvez faire des tableaux, des graphiques ou autres outils, susceptibles de facilité davantage la compréhension de celui-ci. L’étude du marché est l’une des règles à ne pas négliger dans la rédaction d’un business plan.

Elaborez une stratégie commerciale

Dans cette partie, des éléments forts doivent être ressortis. Il s’agit entre autres :

  • de la vision de votre entreprise ;
  • des valeurs que vous prônez ;
  • des avantages concurrentiels auxquels vous ferez face ;
  • votre stratégie de communications (mots clés), de vente, et l’originalité de vos produits et services.

Chacun de ces éléments doit figurer dans votre business plan afin de le rendre plus compréhensif. Par ailleurs, faites suivre votre business plan si cela s’avère nécessaire de logos, de slogans, de couleurs et si possible d’une maquette du visuel de communication.

Evitez de copier le business plan d’une autre entreprise

Première pierre dans la création de l’entreprise, le business plan doit être unique à l’entreprise qui l’établi. De ce fait, il est proscrit de copier le business plan d’une autre structure même-ci cette dernière a presque les mêmes idées de projet que vous. En effet, sachez que votre business plan doit être propre à votre entreprise et tout ce que vous y mettrez doit être en concordance avec votre projet. Ne prenez donc pas le risque de copier le business plan d’une autre entreprise.

On doit capter dans votre business plan, votre envie d’entreprendre et la passion avec laquelle vous avez rédigé le projet. Cela ne peut donc pas être bien perçu si les écrits du business plan ne viennent pas de vous.

La rédaction du business plan ne doit être une corvée à vos yeux, au contraire cela vous sera avantageux puisqu’en rédigeant le business plan vous vous menez des réflexions structurées par rapport au projet. Vous repérez au fur et à mesure les erreurs et vous rendez la rédaction précise.

L’important cependant est d’être précis et concis, donc un plan de 20 à 30 pages serait acceptable. N’ennuyez pas les investisseurs avec plus de pages écrites.

Faites des prévisions financières

La prévision financière est d’une importance capitale. Ainsi donc, veillez à ce que le plan de financement de l’entreprise ne soit pas sous financé. De ce fait, assurez-vous au démarrage des activités que votre trésorerie est en mesure de faire face aux premiers aléas de la création de l’entreprise. Le plan prévisionnel financier doit prendre en compte les éléments précédemment cités et surtout faites la nuance entre les diverses étapes du business plan.

Si vous présentez un modèle économique, faites en sorte qu’il soit non seulement rentable, mais aussi réaliste. Il doit exister une certaine cohérence entre :

  • les ressources disponibles pour l’atteinte des objectifs et le chiffre d’affaires prévisionnel ;
  • votre conclusion sur l’étude du marché et le chiffre d’affaires prévu.

En fonction des financeurs (les banques ou les réseaux d’investisseurs) que vous solliciteriez, le taux de rentabilité escompté variera. Alors, il est conseillé de bien vous renseigner en la matière. Afin de bien rédiger cette partie de votre business plan, vous pouvez vous rapprocher de certaines structures compétentes pour bénéficier de leurs conseils.

Fiscalité et statut juridique

Dans le business plan, il est bon de faire une synthèse des statuts constitutifs et faire figurer un modèle en annexe. Il est important que les financeurs aient une idée des pouvoirs et titres attribués à chacun, la ou les personnes qui auront pour tâche de gérer la société, sans oublier le statut juridique  de celle-ci, le régime d’imposition et le statut des fondateurs (le gérant, les travailleurs non-salariés, les salariés assimilés ainsi que les associés).

La forme du business plan

En matière de forme nous vous recommandons le fameux Exécutive Summary qui est incontournable. C’est juste un résumé opérationnel du plan d’affaire qui fait au maximum 2 pages et que vous mettrez en introduction du document.

C’est une sorte de teaser du projet. Il met en exergue ses divers éléments et une fois dans la lecture ceux-ci seront repérés. Si votre Exécutive Summary est bien fait, il suscitera la curiosité du lecteur et le poussera à lire l’intégralité du business plan. Mais s’il n’est pas bien rédigé, vous verrez votre plan délaissé. Sachez alors comment vous y prendre pour ne pas en arriver là.

La meilleure chose dans ce cas est d’en dire suffisamment sur le projet. Mais attention à ne pas en faire de trop. Aussi insistez-vous sur le fonds du plan, rendez-le présentable,  séduisez et accrochez le lecteur par votre professionnalisme, votre rigueur  et votre organisation dans la rédaction. Sans quoi il serait difficile à un investisseur d’avoir confiance en vous en tant que dirigeant de l’entreprise.

L’Executive Summary vient certes en introduction du plan d’affaire, mais il figure également à la fin de celui-ci. En d’autres termes quand vous êtes sûr d’avoir fini le projet et êtes prêts pour sa présentation aux investisseurs potentiels afin de ressortir le meilleur.

Notez que l’Executive summary doit être suivi d’une conclusion, mais beaucoup d’entrepreneurs oublient cela. Il s’agit d’une formalisation de demande de financement. Ainsi, une fois votre business plan dans les mains d’un investisseur, ce dernier saura pourquoi vous lui avez fait appel et le montant dont vous avez besoin.

Le pitch

Toujours dans la forme du business plan, prévoyez un pitch que vous présenterez en fin de rédaction du plan d’affaire et de l’Executive summary. C’est un exercice hyper difficile, puisqu’il exige méthodologie et préparation.

Certains pensent que cette partie est facile et simple. En effet le pitch doit durer 3 minutes au plus, mais durant ces 3 petites minutes vous devez être en mesure de convaincre efficacement, d’exprimer les caractères fondamentaux de votre projet, la vision de l’entreprise, le modèle économique ainsi que les points évoquant l’originalité du projet. Faites l’exercice avec votre équipe, afin de bien vous perfectionner avant le jour J.

Les choses importantes dans la rédaction du plan d’affaire

Elles prennent en compte :

  • la gestion du temps est importante dans la rédaction du business plan, car les prévisions et le marché évoluent sans cesse. Il suffit juste que votre rédaction soit réaliste et cohérente et arrive à vous conduire à bon port afin que vous puissiez vite vous lancer ;
  • éviter de mentir ou de tricher, sinon vous risquez une pénalité surtout si on constate que les chiffres ont été manipulés ;
  • la rédaction de votre plan d’affaire doit se faire en équipe. Ainsi, vous vous assurerez que l’équipe entière a validé le projet et est d’avis que le plan d’action établis soit exécuté ;
  • lors de la rédaction de business plan, ressortez les questions probables pouvant être posées par un investisseur. C’est une manière d’anticiper plus tard les questions du réel investisseur et de lui économiser son temps ;
  • faites lire votre business plan à une personne extérieure, car cela peut représenter une critique qui vous permettra de vous améliorer ;
  • mentionnez vos coordonnées sur le plan, car il se pourrait que vous ayez à faire à un investisseur pressé. Ce dernier peut trouver votre projet intéressant et il peut décider de vous contacter. Facilitez-lui donc la tâche et laissez vos coordonnées sur le plan.

L’établissement d’un business plan, tient compte de certaines formalité et règles qu’il faut  absolument respecter. Le respect de ceux-ci vous épargnera certaines erreurs qui conduiront à coup sûr votre entreprise à la dérive sans le vouloir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here